Canards

  • Nourrissez pas les canards.

 

Ce geste, en apparence inoffensif, entraîne de lourdes conséquences autant pour les humains que pour les canards.

  • Les canards habitués à obtenir de la nourriture facilement par le biais des humains deviennent dépendants des humains et éprouvent de la difficulté à se nourrir par eux-mêmes lorsque l’hiver arrive et que les humains ne sont plus là pour les nourrir.
  • Une concentration de canards aux sites d’alimentation ainsi que les aliments non mangés qui se déposent au fond du lac peuvent entraîner l’apparition et la propagation de maladies mortelles pour le canard.
  • La nourriture fournie par les humains, entre autres le pain, ne contient pas les éléments nutritifs nécessaires pour les canards, ce qui entraîne des carences alimentaires et des maladies.
  • Les canards nourris par les humains choisissent de demeurer dans les environs même en hiver et ne peuvent parfois supporter les grands froids.
  • Chaque jour, les canards produisent cinq fois plus de coliformes fécaux que les humains et les rejettent directement dans le lac. (Les coliformes sont des bactéries naturellement présentes dans les excréments des animaux à sang chaud et indiquent la présence potentielle de bactéries ou virus pathogènes. S’il y a trop de coliformes dans l’eau, il devient dangereux pour les humains de se baigner.)
  • Les excréments rejetés par les canards rendent les eaux et les berges peu hygiéniques et peu attrayantes lorsqu’il y a une forte concentration de canards.
  • Les excréments des canards servent d’engrais aux plantes aquatiques et aux algues, ce qui entraîne le vieillissement du lac et une diminution des espèces de poissons intéressantes pour la pêche.