Pesticides et engrais

Pesticides et fertilisants aux abords du lac

Saviez-vous que lorsque vous utilisez des pesticides ou des fertilisants sur votre pelouse ou sur vos plantes, vous contribuez à la pollution et au vieillissement de votre lac? Eh bien oui! Grâce à leur grande solubilité dans l’eau, 50% des engrais chimiques épandus se retrouvent dans les cours d’eau à cause du ruissellement. Il en va de même pour certains pesticides qui contaminent l’eau souterraine et l’eau de surface. Ce phénomène entraîne de graves conséquences pour votre santé et celle de votre lac.

Les engrais

• Une surfertilisation dans les eaux du lac est la principale cause la prolifération des plantes aquatiques et des algues, ce qui mène à l’augmentation de la turbidité et la diminution de la quantité d’oxygène dissout dans le lac et cause de sérieux problèmes à la faune aquatique.
• Les engrais chimiques de synthèse contiennent des métaux lourds comme le zinc, le plomb ou le cuivre qui dégradent le milieu aquatique.
• La présence de nitrates dans l’eau potable entraîne, chez les nourrissons, la méthémoglobinémie, une maladie rare et grave qui se traduit par un trouble d’oxygénation des cellules de l’organisme.

Les pesticides

• Plusieurs études ont démontré un lien entre certaines formes de cancer et l’utilisation de pesticides.
• Les pesticides peuvent entrer dans l’organisme par voie orale, par inhalation ou par voie cutanée. Donc, si votre lac est contaminé, vous pouvez entrer en contact avec ceux-ci lors de la baignade.
• Les pesticides ont été conçus pour éliminer certaines formes de vie sans discrimination. S’ils se retrouvent dans l’eau du lac, ils représentent un grand danger pour la vie aquatique.
• Lorsque vous utilisez des insecticides ou des herbicides dans le but d’avoir une belle pelouse verte, vous pouvez empoisonner vos enfants ou vos animaux de compagnie lorsque ceux-ci vont jouer dans l’herbe un certain temps après l’épandage. Les symptômes d’un empoisonnement par les pesticides sont : irritation des yeux ou de la peau, perte de conscience, respiration pénible, nausées ou vomissements, diarrhée, enflures ou faiblesses.
• Les pesticides tuent sans discrimination les organismes du sol. En les utilisant, vous éliminez les organismes décomposeurs et vous appauvrissez le sol. Votre pelouse devient alors dépendante d’un apport fréquent d’engrais chimiques.
• En utilisant des pesticides, vous éliminez tous les organismes qui ne peuvent supporter ce produit. Les seuls survivants sont des organismes résistants que vous favorisez puisqu’ils n’ont plus de compétiteurs naturels. Ces organismes résistants ne vous sont probablement pas bénéfiques et vous leur permettez d’augmenter leur population et d’envahir votre pelouse.
• Lorsque le lac est contaminé par des pesticides, les organismes aquatiques microscopiques ingèrent ces produits. Des animaux mangent ces organismes et ainsi de suite jusqu’au poisson que vous pêchez et que vous mangez. Vous consommez donc vous aussi de ces produits suspectés cancérigènes.
• Une fois que ses prédateurs naturels ont été éliminés par des pesticides, il est facile pour un insecte de se réinstaller et d’envahir un milieu.

Conclusion :

L’utilisation de pesticides et d’engrais est certes une solution facile mais elle est la cause de nombreux problèmes autour du lac. De plus en plus, des solutions de rechanges sont proposées pour éliminer l’utilisation des pesticides. Celles-ci demandent des efforts supplémentaires mais assurent la santé de votre lac et de vos proches.

En effet, certaines plantes envahissantes se reproduisent par fragmentation, c’est-à-dire que des portions de tiges se détachent de la plante et vont s’enraciner dans une autre partie du lac pour former une nouvelle plante. La fragmentation peut se faire par voie naturelle ou à cause des activités humaines. En arrachant ou en fauchant les plantes aquatiques, on crée inévitablement des fragments capables d’aller coloniser une autre partie du lac. Donc, en voulant éliminer les plantes aquatiques, on arrive à provoquer le phénomène inverse.

Les sédiments déposés au fond d’un lac peuvent contenir des éléments nutritifs qui causent la croissance excessive des plantes aquatiques ou des algues. Ils peuvent également contenir des produits toxiques nuisibles à la vie dans le lac. Or, les travaux de faucardage et d’arrachage peuvent entraîner la remise en suspension de ces sédiments et causer une dégradation encore plus importante de la qualité de l’eau.

La remise en suspension des sédiments dans le lac cause aussi une augmentation de la turbidité de l’eau ce qui est néfaste pour la vie aquatique particulièrement pour les poissons vivant dans le lac.

Conclusion :

Il n’y a pas de remède miracle à la présence des plantes aquatiques dans un lac. Le seul véritable moyen de contrôle est la réduction à la source de tous les apports en éléments nutritifs tels que les engrais, le gazon coupé, les sédiments provenant de fossés, les déchets provenant d’une installation septique défectueuse, les excréments de canards ou la nourriture jetée dans le lac.